C MINANA

22 janvier, 2019

———————————————————————————————LE NID.

Classé sous couples,poemes,textes — daisy13 @ 15:13

---------------------------------------------------------------------------------------------LE NID. dans couples j67g

Je commence à voir le bout du tunnel

et dans le fond c’est bien naturel

puisque tu m’es donné cet amour qui donne des ailes.

Comme l’oiseau qui voit arriver le printemps

je vais nous préparer un tendes nid aimant

un petit nid doux et brûlant.

Il sera toujours inondé de lumière

la vie n’aura jamais plus un goût amer .

Alors tous nos rêves inachevés

seront sans limite réalisés

je ne serai pour toi en vérité

celui que tu n’as jamais oser imaginer.

Nous pourrons sans fin nous aimer

entendre nos corps chanter

cette musique langoureuse

qui donne à nos âmes fiévreuses

cette extase amoureuse.  (du net)

w2sq dans poemes

—————————————————————————————————–poésie.

Classé sous poemes — daisy13 @ 14:28

-----------------------------------------------------------------------------------------------------poésie. dans poemes qfv0

A L’ENTERREMENT D’UNE FEUILLE MORTE.

(Jacques Prévert°)

 A l’enterrement d’une feuille morte

deux escargots s’en vont

ils ont la coquille noire

de crêpe autour des cornes

ils s’en vont dans le noir.

Un très beau soir d’automne

hélas quand ils arrivent

c’est déjà le printemps

les feuilles qui étaient mortes  

sont toutes ressuscitées

et les deux escargots

sont très désappointés,

mais voilà le soleil.

Le soleil leur dit;

prenez , prenez la peine

le peine de vous asseoir

prenez un verre de biere

si le coeur vous en dit,

prenez si ça vous plaît ;

l’autocar pour Paris

il partira ce soir

vous verrez du pays

mais ne prenez pas le deuil

c’est moi qui vous le dis

ça noircit le blanc de l’oeil

et puis ça enlaidit

les histoires de cercueils

c’est triste et pas joli

reprenez vos couleurs

les couleurs de la vie

alors toutes les bêtes

les arbres et les plantes

se mettent à chanter

à chanter à tue-tête

la vraie chanson vivante

la chanson de l’été

et tout le monde de boire

tout le monde de trinquer

c’est un très joli soir

un joli soir d’été

et les deux escargots

s’en retournent chez eux

ils sont très émus

ils sont très heureux

comme ils ont beaucoup bu

ils titubent un petit peu

mais là-haut dans le ciel

la lune veille sur eux.

ey43 dans poemes

17 janvier, 2019

——————————————————————–très beau poème cueilli sur le net.

Classé sous enfants,poemes,textes — daisy13 @ 14:18

--------------------------------------------------------------------très beau poème cueilli sur le net. dans enfants ju8a

AUX ANGELOTS.(

(poème de Delco Roinos)  

Le paradis n’est point au ciel,

mais dans les yeux

des enfants heureux,

vous êtes de mes jours l’arc en ciel.

….

 Il n’est pire torture que le son des larmes,

mis à part le bruit des armes.

Laissez les mômes vivre leur aventure!

leur cris de joies assourdir la planète,

supprimons la haine et les pleurs,

rires d’enfants prenez de l’ampleur,

moi au clairon je préfère la clarinette.

….

Chers gamins gardez à jamais l’âme infantile,

et quand vous serez adultes à votre tour pardonnez,

bêtises et autre broutilles de l’amour donnez!

N’oubliez jamais que le coeur d’un bambin est fertile.

….

 Alors!  semons ensemble pour demain le bonheur,

emplissons ces chérubins de tendresse,

transformons nos craintes et nos peurs en caresses,

remettons le droit des enfants à l’honneur!

zk5z dans poemes

———————————————————————————————ça part souvent en fumée….

Classé sous poemes — daisy13 @ 12:11

---------------------------------------------------------------------------------------------ça part souvent en fumée.... dans poemes l7zf

L’amour c’est comme un jour,

ça s’en va l’amour

c’est comme un jour de soleil en ripaille

et de lune en chamaille

et de pluie en bataille

l’amour c’est comme un jour

ça s’en va, ça s’en va l’amour…………………

(.Aznazvour.)

vz74 dans poemes

6 décembre, 2018

———————————————————————————————————le présent multiple.

Classé sous poemes,textes — daisy13 @ 14:39

---------------------------------------------------------------------------------------------------------le présent multiple. dans poemes jpfg

J’ai le présent lavande

aux rires des soleils

et le présent bohème

hors du temps des regrets.

J’ai le présent prélude

aux douceurs infinies.

J’ai le présent quiétude

poli aux souvenirs

des présents délices.

J’ai le présent intense

inscrit dans le bleu de l’instant.

j’ai le présent solitude

aux émotions vagabondes.

et le présent chagrin

affamé de nostalgie.

J’ai le présent plénitude

fécondé de partages.

Le présent projet

ensemencé de rêves.

J’ai le présent certitude

d’un lendemain fidèle

où je vous redirai

encore une fois

comme tant de fois

le désir fou de vous.

 (Jacques Salomé)

1ndj dans textes

21 novembre, 2018

————————————–choisissez la clé du bonheur et ouvrez votre coeur pour trouver l’amour.

Classé sous clés,poemes,textes — daisy13 @ 14:10

--------------------------------------choisissez la clé du bonheur et ouvrez votre coeur pour trouver l'amour. dans clés e9tt

wkk6 dans poemes

f8nd dans textes

jhe7

La clé du bonheur.

 Si tu veux le bonheur, ne ferme pas la porte,

regarde -le qui vient et laisse le entrer,

il se cache partout ,à toi de faire en sorte

qu’il ait un petit coin où pouvoir le garder.

f0pp

Il est dans ces sapins grimpant à la colline,

dans ces hautes fûtaies où galopent les vents ,

dans ce ciel comme un lac qu’un soleil illumine

de ses larmes dorées du levant au couchant.

f0pp 

Il est dans ces oiseaux qui serpentent l’azur

dévorant cet espace ouvert et infini

narguant les lourds nuages de leurs frèles allures

ivres de liberté, d’insouciance et de vie.  

f0pp  

Il est dans ces sourires aux visages des filles

tenant leur amoureux tendrement par la main,

dans ces baisers sucrés et dans leurs yeux qui brillent,

quand un rayon d’espoir accroche leur destin.

f0pp

 Il est dans ces matins qui te voient revenir

pour vivre un nouveau jour après la nuit d’absence,

que les étoiles d’or ont pris soin d’adoucir

 ente tissant un voile de rêve et de silence.

f0pp  

Le bonheur est en toi et tu en as la clé ;

le laisse pas s’enfuit il est aussi fragile ,

apprends à le saisir, apprends à le trouver

et tout le reste après te paraîtra futile.  (du net)

mnjj

18 novembre, 2018

——————————————————————————————————-fenêtres.

Classé sous divers,poemes — daisy13 @ 12:43

-------------------------------------------------------------------------------------------------------fenêtres. dans divers ujzl

5v7d dans poemes

zcdg

FENETRE QU’ON CHERCHE SOUVENT.  (Rainer maria Rilke)  

fenêtre qu’on cherche souvent

pour ajouter à la chambre comptée

tous les grands nombres indomptés

que la nuit va multipliant.

 fenêtre où autrefois était assise

celle qui, en guise de tendresse

faisait un lent qui baisse 

 et immobilise.

  Fenêtre dans une mage bue

dans la claire carafe germe

boucle qui ferme

la vaste ceinture de notre vue.

kuc0

10 novembre, 2018

après l’amour..

Classé sous couples,poemes,textes — daisy13 @ 13:41

                                                                                             après l'amour.. dans couples wtdi

Nous nous sommes aimés,

nos joies se sont offertes,

et nos coeur ont battus

poussés par cet instinct  

qui unit les amants en se fichant du reste.

 Tu glisses tes doigts

dans ma chemise entr’ouverte,

et pause sur ma peau

la paume de ta main,

et les yeux mi-clos

nous restons sans dire un mot

sans faire un geste.

 Après l’amour  

quand nos corps se détendent

après l’amour

quand nos souffles sont courts

nous restons étendus

toi et moi presque nus

heureux sans rien dire

éclairés d’un même sourire

après l’amour

nous nous ne formons qu’un être

après l’amour

quand nos membres sont lourds

au sein des draps froissés

nous restons enlacés

après l’amour

au creux du jour

pour rêver.  

 (Charles Aznavour)

h9l1 dans poemes

9 octobre, 2018

—————————————————————————————————attendre..espérer..

Classé sous poemes,textes — daisy13 @ 11:29

---------------------------------------------------------------------------------------------------attendre..espérer.. dans poemes 9zvt

mes nuits passent, mes nuits pleurent et pleure le temps,

ma raison sombre et se meurt quand meurt le temps,

ce temps mort que je regrette tant et tant,

car sans joies ma vie s’arrête et je t’attends.  

 J’attends l’air que l’on respire et le printemps,

j’attends mes éclats de rire et mes vingt ans,

mes mers calmes et mes tempêtes en même temps,

car sans joies ma vie s’arrête et je t’attends.

Je t’attends…  viens..ne tardes pas,

d’ou que tu viennes qui que tu sois,

viens.. le temps est court..

je t’attends mon rêve inconnu,

quel est ton nom? quel est ton but?

le mien c’est l’amour.

 Aznavour)

kuc0 dans textes

7 octobre, 2018

—————————————————————————————————————-l’homme chagrin amoureux.

Classé sous poemes,textes — daisy13 @ 14:57

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------l'homme chagrin amoureux. dans poemes c52o

qui ?frôlera tes lèvres

en vibrant de fièvre

surprenant ton corps

deviendra ton maître

en y faisant naître

un nouveau bien-être

un autre bonheur?  

qui..?

prendra la relève

pour combler tes rêves

et sans un remord

d’un éclat de rire

saura te conduire

à mieux me détruire

au fond de mon coeur?

qui..?

peut être  cet autre

qui sera cet intrus

dans tout ce qui fut nôtre

quand je ne serai plus?

qui..?

prendra ta faiblesse

avec des caresses

et des mots d’amour

et couvrant d’oubli

nos journées de folie?

qui prendra ta vie

au bout de mes jours?

qui…?

sans que tu protestes

refera les gestes

qui ne sont qu’à nous.

lorsque je t’embrasse,

lorsque je t’enlace,

qui prendra ma place

autour de ton cou?

qui..?

connaîtra tes scènes

de folies soudaines

ou bien de courroux .?

qui aura la chance

d’avoir ta présence

souvent quand j’y pense

je deviens jaloux.  

qui? nul ne peut le dire

qui.?

nous n’en savons rien

et mon coeur se déchire

en pensant que quelqu’un

te prendra un je t’aime

et par ce je t’aime

je le sais déjà

il prendra ta bouche

et m’enterrera

pour le seconde fois.

(Aznavour)

tj9o dans textes

6 octobre, 2018

——————————————————————————————un adieu.

Classé sous poemes,textes — daisy13 @ 10:18

------------------------------------------------------------------------------------------un adieu. dans poemes jwx4

Puisque que d’autres mains sur ton corps impudique

sont venus prendre place où mes doigts ont couru,

et puisqu’un autre coeur donne au tien la réplique,

et que tes joies se fondent aux joies d’un inconnu:

je veux te dire adieu.

 Puisque tes reins se cambrent aux nouvelles etreintes,

et que ta peau frémit sous un souffle nouveau,

puisqu’un autre que moi peut arracher tes plaintes

faisant jaillir de toi,des râles et des mots,

et puisque sur ta couche tu nies mon existence  

en oubliant mon nom, pour mieux crier le sien,

que tu mords dans sa vie en laissant ma souffrance

et lui disant ces mots que je croyais les miens .

blessé dans mon coeur même, et parce que je t’aime.

je veux te dire adieu..  

(poème Charles Aznavour musique Gilbert Bécaud.)

3gtj dans textes

26 septembre, 2018

—————————————————————————————————————————belle image.

Classé sous poemes,saisons — daisy13 @ 16:22

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------belle image. dans poemes nntn

L’automne.

  Voici l’automne,

et je m’étonne

que les arbres de mon jardin

pleurent feuilles soir et matin

qu’elles soient marron,

jaunes ou rouges.

Au moindre souffle d’air,

elles bougent,

et s’arrachent au premier vent,

qui les emporte méchamment.

Pas la peine d’être aussi ,belles

 pour ne pas rester éternelles

. (Jean Glauzy)

rjq6 dans saisons

21 septembre, 2018

————————————————————————————————————————–la pâquerette.

Classé sous fleurs,poemes — daisy13 @ 10:57

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------la pâquerette. dans fleurs odfz,

qui souris du sentier

La Pâquerette.

  Il y a des gouttes d’eau

sur ta collerette

et tu plies un peu le dos.

pâquerette, pâquerette,

le beau soleil printanier

viendra-t-il les essuyer?

z0cd dans poemes

Pâquerette, pâquerette,

qui sourit près du sentier,

je te le souhaite..

z0cd

Pâquerette, pâquerette,

il y a sur ton coeur d’or

un frelon en fête,

tant il est ivre qu’il dort! 

l’aile du vent printanier

va-t-elle le balayer?

z0cd

Pâquerette, pâquerette,

qui rêve près du sentier,  je te le souhaite. 

(Philéas Lebesgue)

z0cd

18 septembre, 2018

————————————————————————————————————————————-déclaration.

Classé sous couples,poemes — daisy13 @ 11:29

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------déclaration. dans couples 126861692

Si vivre c’est aimer,

je ferai de notre vie une éternité.

T’aimer à en perdre la tête,

t’aimer à devenir poète,

 t’aimer sans m’en apercevoir,

et ton sourire et ton regard,

et tes yeux d’ange,

pour me combler d’un bonheur sans mélange..

T’aimer à ne savoir rien dire,

t’aimer à oublier le pire,

t’aimer à ne vouloir chaque jour

seulement ton amour. 

Que veux-tu que j’apprenne encore?

l’amour est un merveilleux trésor,

et avec chaque jour est un bonheur,

car il n’y a rien d’autre de meilleur.   (du net)

2r4j dans poemes

26 juillet, 2018

—————————————————————————————————————-belle image.

Classé sous femmes,poemes — daisy13 @ 18:23

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------belle image. dans femmes ytko

quand l’amour n’est pas partagé

rester est une souffrance

quand les sentiments sont effacés

le coeur est en errance. 

 Tu étais mon beau chemin, mon espérance

tu n’es plus que tristesse et indifférence

je te laisse sur le chemin de ma destinée

sans toi ma vie perd toute volupté.

(mon poème.fr)

14la dans poemes

14 avril, 2018

————————————————————————-village paisible.

Classé sous paysages,poemes,textes — daisy13 @ 14:37

-------------------------------------------------------------------------village paisible. dans paysages mz9d

LE TEMPS DES VACANCES.

c’est le temps béni des vacances.

Le vent fait des noeuds d’hirondelles.

Le jour est rond comme une amande.

Tout le village sent le miel.

Le soleil a pendu sa lampe,

juste au- dessus des vaches blanches,

étonnées de n’avoir plus d’ombre;

mais las prairies qui,près du bois

tremblent doucement sous leur poids,

n’ont jamais été si profondes.  

(maurice Carêm

622927139028323408056312HnP7glEV dans poemes

8 avril, 2018

—————————————————————————–pleurer de chagrin.

Classé sous poemes — daisy13 @ 12:20

la poussière des regrets est un mal ennuyeux

qui pénètre partout et fait pleurer les yeux.  

Elle glisse en douceur dans les moindres recoins,

pour nous faire étouffer et suffoquer de chagrin.

 (Christian D. Larson)

-----------------------------------------------------------------------------pleurer de chagrin. dans poemes vhof

21 mars, 2018

————————————————————————————-la lune.

Classé sous poemes,textes — daisy13 @ 13:09

-------------------------------------------------------------------------------------la lune. dans poemes ebx0

Tristesse de la lune.

  ce soir, la lune rêve avec plus de paresse,

ainsi qu’une beauté sur de nombreux coussins,

qui , d’une main discrète et légère caresse

avant de s’endormir le contour de ses seins.

 ….

 sur le dos satiné des molles avalanches

mourantes, elle se livre aux longues pâmoisons,

et promène ses yeux sur les visions blanches

qui montrent dans l’azur comme des floraisons.

  ….

quand sur ce globe, en sa langueur oisive,

elle laisse filer une larme furtive,

un poète pieux, ennemi du sommeil.

 ….

dans le creux de sa main prend cette larme pâle,

aux reflets irisés comme un fragment d’opale,

et la met dans son coeur loin des yeux du soleil.

(Beaudelaire.)

3609823264786932115qCL1AJhb dans textesla lune

17 mars, 2018

—————————————————————————–le mal d’amour.

Classé sous poemes,textes — daisy13 @ 13:38

-----------------------------------------------------------------------------le mal d'amour. dans poemes iddv

Désirer sans espoir,

regarder sans rien voir,

se nourrir de ses larmes,

s’en reprocher les charmes,

s’écrier à vingt ans:

que j’ai souffert longtemps!

 perdre jusqu’à l’envie

de poursuivre la vie

on me l’a dit un jour

c’est le vrai mal d’amour……

 Dans ses songes secrets,

revoir les mêmes traits,

craindre la ressemblance

qu’on appelle en silence,

en frémissant d’amer,

apprendre à l’exprimer,

pleurer qu’un si doux songe

soit toujours un mensonge:

on me l’a dit un jour,

c’est le vrai mal d’amour…….

S’arracher aux accents

que l’on écoute absents,

mais un fuyant l’orage ,

détester son courage ,

trembler de se guérir,

le promettre.. et mourir.

Voilà ce qu’on ignore,

quand on espère encore:

on me l’a dit un jour,

c’est le vrai mal d’amour.  (du net)

891192b818f08d dans textes

14 mars, 2018

——————————————————-coucher de soleil tout un poème……

Classé sous paysages,poemes — daisy13 @ 16:03

-------------------------------------------------------coucher de soleil tout un poème...... dans paysages 97m6

Coucher de soleil.

 Dans les eaux de la mer

on voit des reflets d’or

quand le soleil s’endort

dans les bras de la mer,

et le ciel se repose.

La mer est un miroir

où son bleu devient noir

et ses nuages roses.

Quand le soleil s’éteint

les étoiles de la mer

font un ciel à l’envers

où dorment les dauphins.

Dans les eaux de la mer

on voit des reflets d’or

quand le soleil s’endort

dans les bras de la mer.  

(Yves  Duteil)

951920zd8bsyhzog3 dans poemes

12 mars, 2018

—————————————————————————-les roses.

Classé sous fleurs,poemes,textes — daisy13 @ 12:55

----------------------------------------------------------------------------les roses. dans fleurs j3jy

coeur de rose.

 même si l’on croyait qu’elle n’en avait pas

il arrive un matin que soudain il se voit

le coeur de la rose .

il faut l’apprivoiser comme dit le Petit Prince

l’aimer et l’admirer, la prendre avec des pinces

la rose.

Ainsi elle grandit en beauté et en grâce

et bientôt tragédie le sécateur menace

la rose.  

La recevoir c’est vrai procure bien di plaisir

elle est fière comme chatte qui commence à courir

la rose.  

Prenez soin de la belle si vous l’aimez vraiment

la gâter, l’aduler elle durera longtemps

la rose.  

Après quelques journées d’agréables senteurs

vous verrez ses pétales de drôles de couleurs

la rose.

 Et c’est seulement là que vous verrez enfin

au milieu des pétales arrivées à leur fin

le coeur de la rose.

  (Théa D’Albertville 12 juin 2003)

nqrl dans poemes

25 février, 2018

————————————————————————belle image.

Classé sous divers,images,poemes — daisy13 @ 15:00

------------------------------------------------------------------------belle image. dans divers kjb3

Ton parfum flotte encore….

Ton parfum flotte encore

dans les draps de coton

comme un restant de corps

où se mêle ton nom.

 ……….

 Ta chaleur court encore

sur la peau de ma main

mémoires des aurores

où elle couvait ton sein.

 ……….

 ta bouche n’est plus là

ni le son de ta voix

et je sens que tout bas

une plaie s’ouvre en moi.

 ………..

 Je crie dans le silence

la douleur de l’absence

et le jour qui pâlit

s’abîme dans mon cri.  

(Frédéric gerchambeau)

463303326556047415dbVof5yR dans images

9 février, 2018

——————————————————————baiser.

Classé sous couples,poemes — daisy13 @ 15:02

------------------------------------------------------------------baiser. dans couples 3nwe

Un baiser papillon sur ma nuque se pose,

au souffle si léger d’un vertige en frisson,

vos lèvres sans façon, dans le tumulte, ose

une caresse ailée fleurant bon l’abandon. 

470385mini14020408273014696011954754 dans poemes

 L »étreinte prend corps, diagonale les sens

en découvert nue de nos chairs étrangères.

L’envie dans un essor souligne la violence

du désir contenu dans le grain des peaux pierre. 

470385mini14020408273014696011954754

   Lumières tamisées sur  les ombres câlines

quand s’étoilent vos doigts en lecture de feu

dans les parfums sucrés bousculent les courtines

et la griffe d’émoi posé au dos des cieux.

470385mini14020408273014696011954754

   dans l’éclat de vos mots, soupire le plaisir

des bouches affolées sur lit de gourmandises.

A l’or des volets clos s’embrase le zéphyr

aux gestes veloutés d’un vif lâcher prise….(mel)

2485243288493180110KpcJCnCv

 

27 janvier, 2018

—————————————————————-la pianiste.

Classé sous divers,poemes,textes — daisy13 @ 18:01

----------------------------------------------------------------la pianiste. dans divers 2oxw

la sonate au clair de lune. 

seule devant l’élégant piano noir une jeune artiste

avec virtuosité exprime son talent

comme des perles rondes les notes rebondissent

quand elle caresse les touches dans les passages lents.

Avec dextérité ses doigts enfoncent les touches

sur le clavier chantant qui lui sert d’écritoire

elle emmêle savamment les blanches et les noires;

et du piano s’envolent les notes comme des mouches.

En un joyeux cortège comme des billes d’un sac

la musique jaillit hors de l’instrument

comme un enfant s’amuse à courir dans les flaques.

Les notes aériennes s’éparpillent gaiement

la musique rayonne tout autour du piano

comme la lune se mire à la surface de l’eau. (Alain)

15051706164914696013276018 dans poemes

21 janvier, 2018

————————————————————————–beau poème

Classé sous poemes — daisy13 @ 15:03

--------------------------------------------------------------------------beau poème  dans poemes g8fn

la vie et la mort.

La vie est comme une flamme qui scintille

alors tantôt elle brille

puis hélas soudain elle s’éteint

cela s’appelle le destin

elle est faite par palier

qu’il faut essayer d’escalader

est-ce l’essentiel

de prendre cet escalier qui monte au ciel

mais hélas chaque jour qui passe

est un grand combat et quoiqu’on fasse

tout a une fin.

hélas même pour les humains

alors pourquoi penser à demain

les chercheurs essayent en vain

de trouver une solution pour rallonger la vie

le corps humain s’use vite et c’est ainsi

alors dans ce monde de douleurs

aux tristes couleurs

un bébé naît il est plein de fraîcheur

et un petit vieux ridé dans son coin meurt

en partant dans ce monde de l’irréel

ou là-haut tout est immortel

alors quand l’heure du grand départ sonne

ce petit vieux prendra cet escalier sans se retourner.

(jean-Claude Lemesle)

803924326478687215K2gLkaNs dans poemes

12345...12

ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
You're on my official's WEB... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | air du temps
| hikmaphilo
| civod