C MINANA

14 septembre, 2012

Classé sous poemes — daisy13 @ 11:47

hebergeur d'image

Voici que la saison décline,
l’ombre grandit, l’azur décroît.
Le vent fraîchit sur la colline,
l’oiseau frissonne, l’herbe a froid.

Août contre Septembre lutte,
l’océan n’a plus d’alycon,
chaque jour perd une minute,
chaque aurore pleure un rayon.

La mouche comme prise au piège,
est immobile à mon plafond;
et comme un blanc flocon de neige
petit à petit, l’été se fond.

Victor Hugo

Laisser un commentaire

ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
You're on my official's WEB... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | air du temps
| hikmaphilo
| civod